(+ d'articles)
Janvier 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

LusignanEglise 2Église Notre-Dame et Saint-Junien de LUSIGNAN

Élément majeur du patrimoine de Lusignan, elle doit son implantation à la puissante famille des Lusignan.

En 1025, Hugues IV de Lusignan fait édifier l'église en l'honneur de Notre-Dame. Terminée au 12ème siècle sous Hugues VI, l'église est remaniée au 15ème siècle, puis au 19ème siècle.

Dotée d'un plan en croix latine orientée, elle est typique de l'architecture romane du Poitou. On peut admirer la crypte sous l'abside, le portail Nord dit "le Bestiaire" (du 12ème siècle), les chapiteaux aux feuillages stylisés du 11ème siècle, un gisant de templier du 12ème siècle, des dalles funéraires des 17 et 18ème siècles et les vitraux, créés entre 1862 et 1893 par les ateliers Eugène Denis (Nantes) et Guérithault (Poitiers).

 

Nuit romane Jazeneuil 2Église Saint-Jean-Baptiste de JAZENEUIL

Jazeneuil doit sa réputation à sa célèbre église dédiée à Saint-Jean-Baptiste.

Construite sur une source qui s'écoule dans un lavoir, elle mire son imposant chevet dans les eaux calmes de la rivière la Vonne. Le choix du vocable a été sans doute déterminé par la présence de l'eau à proximité qui rappelle l'eau du baptême.

Classée monument historique depuis le 11 août 1883, l'église de Jazeneuil est un bel exemple d'édifice roman du 12ème siècle par la qualité de sa sculpture et de ses formes architecturales.

L'église adopte un plan en croix latine aujourd'hui tronquée du bras nord du transept. Chevet et transept remontent à l'époque romane. La nef fut entièrement restaurée au 19ème siècle.

On peut admirer dans l'abside, trois baies ornées de vitraux du 19ème siècle réalisés par l'atelier Gueritault à Poitiers. Un vitrail en verre fusionné, œuvre de Thierry Gilhodez, y a été installé dans la grande baie gothique de la façade ouest en 1999.

Les différentes tonalités de bleus évoquent l'eau purificatrice. En 2005, les autres baies ont été pourvues de vitraux réalisés par les verriers Gilhodez, Guevel et Fanjat, sur le thème de l'eau baptismale.

 

PSaint SauvantEglisex500

Église Saint-Sylvain de SAINT-SAUVANT

L'église romane Saint-Sylvain, classée monument historique en 1979, fut construite au 12ème siècle puis remaniée au 15ème siècle avec l'ajout d'une travée dans le chœur et des reprises gothiques dans la nef. Les parties romanes du chœur témoignent d'un réel souci décoratif.

Le plan de l'église est en croix latine précédée d'un clocher- porche. Une nef unique donne sur un transept à absidioles.

Les vitraux sont des œuvres du 19ème siècle provenant de l'atelier Fournier à Tours, à l'exception des deux vitraux de la première et deuxième travée de la nef, offerts par M. et Mme Xavier Bernard en 1934.

 

FR NR Rouille 2015 08 17 4 2Église Saint-Hilaire de ROUILLE

L'église est placée sous le patronage d'Hilaire, premier évêque assuré du diocèse de Poitiers. Située sur la place du marché, elle impressionne par sa flèche de 35 mètres de hauteur, installée sur le clocher-porche.

Une nef unique s'ouvre sur un transept et un chœur à chevet plat.

Une chapelle est greffée sur chaque bras de transept.

L'église est en majeure partie gothique avec des survivances romanes (modillons, porte Saint-Hilaire).

Les trois vitraux du chœur datent du 19ème siècle et ont été réalisés par l'atelier Guéritault de Poitiers. Douze autres verrières, en dalle de verres, ont été réalisées par l'atelier Van Guy de Tours en 1965.

Chœur et transept sont inscrits au titre des Monuments Historiques depuis 1935. 

 

CurzayEglise 2

Église Saint-Martin de CURZAY-sur-VONNE

Anciennement chapelle seigneuriale, l'édifice aurait été construit par Artus Ratault, alors seigneur des lieux, dans la période finissante du gothique.

Au 17ème siècle la chapelle devient l'actuelle église paroissiale, suite à l'incendie de l'église primitive lors des guerres de Religion. La chapelle fut édifiée selon un plan formé d'une nef unique se terminant par une abside carrée. Elle est remarquable par la simplicité et la pureté de ses croisées d'ogives.

Au 19ème siècle, on ajoute deux chapelles et on élève un clocher au-dessus de la chapelle sud.

Au 20ème siècle, un don permet d'agrandir l'église et on accole un transept et une abside au chevet plat. Mais les crédits s'épuisent avant l'exécution complète des travaux. C'est dans cette partie inutilisée et inachevée de l'église que le Musée du vitrail s'installe en 1988.

 

CelleLevescaultEglise

Eglise Saint-Étienne de CELLE-l'ÉVESCAULT

Celle-l'Évescault, l'un des plus anciens domaines des évêques de Poitiers, abrite, depuis le 12ème siècle, une église contemporaine d'un château épiscopal et d'un prieuré aujourd'hui disparus.

L'édifice semble avoir été repris à l'époque gothique, sans doute pour surélever l'église et construire les voute d'ogive.

Des adjonctions postérieures datent pour la plupart du 15ème siècle (clocher-porche).

C'est un édifice sobre, de style gothique angevin, composé de cinq travées formant une nef unique et un chœur à chevet plat éclairé par un triplé.

 

 

 

 

SanxayEglise 0467

Église Saint-Pierre de SANXAY

L'édifice médiéval, très endommagé pendant la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion est restauré par la suite et agrandi.

Deux chapelles sont accolées à l'ancien vaisseau formant un plan en croix latine orientée à l'est.

En 1883 le clocher est reconstruit entièrement.

Les vitraux qui ornent les baies de l'église sont du 19ème et du 20ème siècle. Ils proviennent des ateliers Lobin et Fournier de Tours.

  

  

CoulombiersEglise 2Église Notre-Dame de COULOMBIERS

ClouéEglise 2

L'église est bâtie sur les fondations d'une ancienne église romane citée dès 1118, détruite en 1860 lors d'un incendie. Du côté nord, à l'extérieur, on voit encore le mur ancien. L'église comprend un porche surmonté d'un clocher carré donnant accès à une nef unique, peu élevée et voutée, terminée par une abside semi-circulaire.

Les vitraux, représentant saint Hilaire, saint Martin et l'apparition de la Vierge à sainte Bernadette, ont été réalisés par Julien Fournier en 1881.

 

 

Église Sainte-Théodosie de CLOUÉ

Après la vente comme bien national de l'église Saint-Maixent de Cloué, l'actuelle église de Cloué fut construite dans la deuxième moitié du 19ème siècle dans un style néo-gothique. Une nef à vaisseau unique se prolonge par un chœur polygonal. Les murs latéraux sont percés chacun de six baies en arc brisé. Les deux baies du chevet sont ornées de verrières à médaillons des 19ème et 20ème siècles. L'entrée de l'édifice est précédée d'un clocher-porche ajouté en 1867.

 

 

  

RouilleChapelleThoux500

Chapelle de THOU à ROUILLÉ

La construction de la chapelle en 1873 facilitait l'accomplissement des devoirs religieux des habitants de Thou, trop éloignés de l'église du bourg de Rouillé.

Outre la statue de la Vierge, la chapelle abrite la statuette de saint Isidore, patron des laboureurs.

Depuis 1985, des vitraux modernes de l'atelier de la Jallière à Ménigoute ornent les fenêtres de la chapelle. Ils ont chacun une couleur dominante. Leurs nuances sont infinies et c'est dans le jeu des couleurs que réside l'intérêt de cette création.

 

 

 

Temple protestant de LUSIGNAN

Le 16 novembre 1841, un temple est inauguré à Lusignan dans le quartier de la Font de Cé. Sa construction marque la fin d'une longue suite de luttes religieuses.

De forme rectangulaire, il se caractérise par sa simplicité et la rigueur de sa construction. Les baies sont sans ornement. La façade a pour seule décoration un fronton triangulaire soutenu par deux corbeaux décoratifs, au-dessus d'une simple porte à deux battants.

 

PRouilléTemple400

Temple protestant de ROUILLÉ


Construit en 1884 sur les plans de l'architecte Eugène Boyer, le temple de Rouillé allie deux styles : néo-gothique à l'extérieur et néo-roman à l'intérieur.

Il est constitué de plusieurs volumes formant divers décrochements sous pignons et toitures indépendantes abritant un porche, deux tours d'accès aux tribunes, deux bas-côtés et un corps central. Des vitraux ont été installés entre 1963 et 1969. Une belle rosace orne le pignon de la façade principale.

De par ses dimensions imposantes (il peut contenir 846 personnes), il est nommé « la cathédrale protestante du Poitou ».  

 Un orgue doté de 844 tuyaux en bois accompagne les offices religieux depuis 1995. 

 

PSaintSauvantTemplex300

Temple protestant de SAINT-SAUVANT

En 1830, les deux tiers des habitants de la commune de Saint-Sauvant sont protestants. On discute pendant de nombreuses années autour d'un projet d'édification d'un temple.

Construit en 1835, ce large bâtiment présente sur sa façade principale une grande porte centrale encadrée par deux piliers en relief. Un fronton couronne l'édifice, comme en est l'usage dans l'architecture classique des temples.

 

Cimetiere portestant

Cimetières protestants

Au milieu d'un champ ou dans un coin de jardin, des tombes témoignent d'un passé religieux malheureux : les dragonnades (persécutions exercées contre les calvinistes) puis la révocation de l'édit de Nantes en 1685 par le roi de France. Louis XIV va interdire les cimetières paroissiaux à ceux de la Religion Prétendue Réformée, qui, de ce fait, vont inhumer les défunts dans leurs terrains privés.
Saint-Sauvant, Rouillé, Lusignan et Jazeneuil, sont en limite de la grande zone protestante du Niortais et du Mellois. Aujourd'hui encore dans ces communes, plus de deux siècles après la Révolution, la liberté de culte et malgré l'existence du cimetière communal pour tous, ces cimetières familiaux perdurent et continuent de jalonner la campagne poitevine.

civosbas

 

 

7 rue Enjambes
86600 Lusignan
Tél: 05 49 89 07 52

 

 


trait

Contact

 

 


trait

Celle-l'Evescault, Cloué, Coulombiers, Curzay-sur-vonne, Jazeneuil, Lusignan, Rouillé, Saint-Sauvant, Sanxay